François-Adrien BOIELDIEU (1775-1834) compositeur

Lot 63
Go to lot
Estimation :
700 - 800 EUR
Result without fees
Result : 1 800EUR
François-Adrien BOIELDIEU (1775-1834) compositeur
L.A.S., Paris 9 janvier 1826, à Édouard Boilly «pensionnaire de l'École de France à Rome»; 3 pages et quart in-4, adresse (petite déchirure par bris de cachet). Très belle lettre à son élève sur le succès de La Dame blanche (créée le 10 décembre 1825 à l'Opéra-Comique) et sur Rossini. Il le remercie de ses félicitations: «Votre lettre me prouve que vous êtes heureux de mon succès, et que votre joie est partagée par vos chers camarades [...] Jouissez donc mes bons amis car jamais succès n'a eu plus d'éclat. Est-ce pour mon ouvrage? Est-ce pour moi? Est-ce esprit national? Je n'en sais rien, mais ce qu'il y a de certain c'est que jamais je n'ai reçu autant de preuves de bienveillance de la cour, autant d'embrassades d'artistes et autant de félicitations de la part de gens du monde... monde que je ne vois plus et avec lequel je croyais n'avoir plus rien de commun. - Après avoir reçu deux ou trois cent lettres de remercimens au nom de l'école française que l'on prétend que je viens de venger, voilà les lettres de l'étranger qui commencent à arriver. On me remercie de Vienne et de Berlin de ce que j'ai tenu tête à l'oppresseur musical, et l'on me félicite de l'avoir combattu en présence. Mais ce qui va vous étonner bien plus c'est que je reçois des remercimens et des félicitations des dilettanti, et des chanteurs de notre opera buffe... Encore hier la Pasta, Zuchelly, Rubini m'embrassaient et me félicitaient en entendant ma nouvelle musique que nous répétions, Rossini tenant le piano, pour un concert qui a lieu ce jour chez le ministre de la maison du Roi. Rossini lui-même mêlait sa voix à cette réunion de suffrages, et chose qui n'est jamais étonnante de la part d'un grand talent c'est que je crois véritablement que mon succès me l'a attaché davantage. Il y a pris une part très vive: il savait depuis longtemps combien je suis son admirateur, peut-être a-t-il été bien aise de me rendre une petite partie des applaudissemens que je n'ai cessé de donner à ses plus belles in
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue