BAGUE dont le chaton est gravé d'une "dextrarum... - Lot 136 - Brissonneau

Lot 136
Got to lot
Estimation :
800 - 1000 EUR
BAGUE dont le chaton est gravé d'une "dextrarum... - Lot 136 - Brissonneau
BAGUE dont le chaton est gravé d'une "dextrarum junctio" (poignée de mains) stylisée. Or. Très belle conservation. Art romain, IIIe siècle. L. 2 cm GLYPTIQUE & BIJOUX Depuis le troisième millénaire avant J.-C., les plus anciennes civilisations méditerranéennes ont poussé l'art de la glyptique, ou l'art de graver les pierres dures, à un remarquable niveau qualitatif qui devait connaître son apogée à l'époque gréco-romaine. Les principales pierres utilisées sont la cornaline rouge ou orangée, le jaspe rouge, jaune ou vert, l'améthyste, le grenat, le cristal de roche, mais aussi le lapis lazuli, le nicolo, l'hématite, la calcédoine ou le sardonyx et autres agates. Un trépan, de l'abrasif et un peu d'huile d'olive et surtout une longue expérience, souvent familiale, venaient à bout des pierres les plus dures... à condition d'être myope. En effet, cette malformation héréditaire offrait à l'oeil du graveur une loupe naturelle permettant une extraordinaire précision. Les pierres gravées, apanage des classes sociales les plus élevées, étaient le plus souvent serties en bague et pouvaient faire office de sceau, marquant une propriété ou identifiant l'expéditeur d'une missive, tout en protégeant celui qui les portait. Au Moyen-Âge, ces véritables petits chefs d'oeuvres multicolores, très recherchés, ornaient les précieuses châsses et les pièces d'orfèvrerie les plus prestigieuses. Le trésor de Conques ou la croix de Didier en sont un parfait exemple. Les princes de la Renaissance peints par Holbein ou Raphaël portaient et collectionnaient passionnément intailles et camées, qu'ils conservaient dans leur cabinet de curiosités. Comment ne pas évoquer les Medicis, les Farnese, la reine Christine de Suède, le duc d'Orléans, mais aussi certains artistes ou collectionneurs de dessins, eux aussi sensibles au charme presque magique de ces mini-sculptures ? Miraculeusement parvenues jusqu'à nous, ces gemmes uniques sont encore convoitées par des esthètes ou des lettrés désireux de mett
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue