Philip Alexius de LASZLÓ (1869-1937) Portrait...

Lot 29
Aller au lot
25 000 - 30 000 EUR
Laisser un ordre
Votre montant
 EUR
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Philip Alexius de LASZLÓ (1869-1937) Portrait...

Philip Alexius de LASZLÓ (1869-1937)
Portrait de Lorna Marsali Woodroffe Lang, née Forbes-Leith (1893-1975)
Huile sur toile.
Signée et datée 1916 en bas à gauche.
Très légères restaurations.
183 x 111 cm
Dans son cadre en bois et stuc doré de style Régence.

Née en 1893 au sein d'une famille de la haute aristocratie écossaise, Lorna Marsali a passé son enfance dans le château familial de Fyvie au nord-est de l'Écosse. Désireuse de se rendre utile lorsque la guerre de 14 éclate, elle s'engage comme infirmière volontaire dans un hôpital du sud de l'Angleterre. C'est lors de cette mission, déjà considérée comme une audace par sa famille, qu'elle tombe amoureuse du capitaine Lang. Avec lui, elle fait scandale en s'enfuyant et en se mariant à Londres en 1916 contre l'avis de sa famille.
C'est en 1913 que Lady Leith de Fyvie, la grand-mère de Lorna Marsali, commande son portrait à un ami de la famille le peintre Philip Alexius de László, portraitiste attitré de l'aristocratie et de la famille royale britannique. Malheureusement la réputation volage de son mari ne fut pas démentie et le mariage ne fut pas heureux. En 1933, alors mère de deux enfants, elle décide de divorcer pour se remarier la même année avec un autre militaire, le colonel George Prior. Passionnée de chevaux de course et d'équitation, comme les femmes de son rang, supportant mal la vie trépidante de Londres où son mari avait décidé de s'installer, elle se retira dans son domaine de Fishleigh House. Puis, à la mort de son cher mari, elle déménagea au manoir de Thorpe Mandeville, où elle décéda en 1975.
Philip Alexius de László, célèbre portraitiste mondain d'origine hongroise, travailla au début du XXe siècle pour la famille royale et la haute aristocratie britannique et européenne. Héritier de la manière du peintre impressionniste John Singer Sargent, il côtoyait la bonne société littéraire et intellectuelle aussi bien en Angleterre qu'en France où il fit la connaissance de Marcel Proust et portraitura le duc de Guiche et la comtesse Greffulhe.
Ses tableaux sont très rares dans les musées ou sur le marché de l'art, et les portraits qu'il réalisa sont généralement jalousement conservés dans les familles.
Ce spectaculaire portrait de Lorna Marsali nous offre l'image d'une femme jeune, belle et affranchie qui sut s'émanciper de son milieu corseté bien dans l'air de l'Angleterre victorienne finissante tout en conservant un grand attachement à son éducation et à sa naissance. Esprit libre, maîtresse de son destin, elle est comme l'effigie de la femme du XXe siècle, celle qui saisit ce vent de liberté et d'émancipation offert au commencement du siècle.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue