Auguste RODIN (1840-1917) Petite tête au... - Lot 9 - Daguerre

Lot 9
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 39 000EUR
Auguste RODIN (1840-1917) Petite tête au... - Lot 9 - Daguerre
Auguste RODIN (1840-1917)
Petite tête au nez retroussé
Modèle créé vers 1880.
Épreuve en bronze à patine brun clair.
Fonte au sable probablement par Auguste Griffoul entre 1898 et 1900.
Signé A. Rodin sur le côté droit du cou.
H. 13 L. 11 P. 7,5 cm
Repose sur un socle en marbre H. 10 cm

Provenance :
Collection privée, Allemagne, depuis 1920.

OEuvre en rapport :
Auguste Rodin, Petite tête au nez retroussé, ou Minna Schrader de Nyzot ?, vers 1880-1890, fondu avant 1916,
bronze, fonte au sable, signé A. Rodin sous l'oreille gauche, porte la marque du fondeur A. RUDIER
FONDEUR / PARIS à l'arrière de la base, H. 18,5 L. 10,5 P. 9 cm, Paris, musée Rodin, n°inv. S.00631.

Littérature en rapport :
- Antoinette Le Normand-Romain, Rodin et le bronze : catalogue des oeuvres conservées au musée Rodin, Paris,
Musée Rodin, Réunion des musées nationaux, 2007, vol. 2, modèle répertorié sous le n°S.631, p. 670 ;
- Elisabeth Lebon, Dictionnaire des fondeurs de bronze d'art, France 1890-1950, Perth, Marjon éd., 2003, pp. 172
à 174.

Le modèle de cette Petite tête au nez retroussé est sans doute Minna Schrader de Nyzot dont l'histoire et
l'identité sont un peu confuses. On sait tout au plus qu'elle pose également pour Saint-Marceaux et Raffaëlli.
Rodin sculpte son portrait à l'expression douce et paisible vers 1880 dans la continuité de ses travaux
autour des petites têtes de Damnées qu'il comptait incorporer au tympan de la Porte de l'Enfer. Il existe
différentes variantes de ce petit bronze qui s'apparente plutôt à un masque. Notre exemplaire était conservé
depuis au moins 1920 dans une collection allemande. Le musée Rodin conserve dans ses archives la trace d'une
commande de deux exemplaires de cette petite tête par la famille Koenigs, collectionneurs à Cologne. Si l'on
connait de nombreuses fontes posthumes de la Petite tête au nez retroussé fondus par Rudier, très rares sont les exemplaires fondus par Auguste Griffoul du vivant du maître de Meudon. On peut donc supposer que notre
petit masque provenant d'outre-Rhin est l'un de ces deux exemplaires commandés au sculpteur de son vivant par
les Koenigs. Auguste Griffoul est le fils de Jean-Baptiste Griffoul qui travailla, un temps associé à François
Rudier, presqu'exclusivement pour Rodin. Auguste, quant à lui, rencontre des difficultés financières et s'il
continue à fondre pour Rodin à la fin des années 1890, il émigre aux États-Unis où son talent et ses compétences
lui permettent d'obtenir de nombreuses commandes.
Notre masque de Minna est un rare et beau témoignage de la complicité artistique et bienveillante qu'entretenait
Rodin avec ses fondeurs. Le sculpteur qui devait être attaché à ce portrait intimiste en conserva un exemplaire
et se fit photographier vers 1900 à Meudon, à sa table de travail, en tête à tête avec le masque de Minna (Photo
anonyme, vers 1900, Paris, musée Rodin, inv. Ph.721).

Un avis d'inclusion au Catalogue critique de l'oeuvre
sculpté du Comité Rodin sous le n°2021-6334B en date
du 30 mars 2021 sera remis à l'acquéreur
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue