Gaspare SPONTINI (1774-1851) compositeur.... - Lot 15 - Daguerre

Lot 15
Aller au lot
Estimation :
400 - 500 EUR
Gaspare SPONTINI (1774-1851) compositeur.... - Lot 15 - Daguerre
Gaspare SPONTINI (1774-1851) compositeur. L.A.S. (« copie » avec corrections), Paris 29 novembre
1830, au Président de l'Académie des Beaux-Arts ; 2 pages et demie in-fol. (portrait gravé par Quenedey
joint).
Belle lettre de candidature à l'Académie des Beaux-Arts au fauteuil de Charles-Simon Catel. [C'est Ferdinando Paër
qui sera élu le 29 janvier 1831 ; Spontini n'entrera à l'Institut qu'en 1838.] « Depuis vingt-sept ans, j'ai consacré mes
faibles talens et mes services à la France ! Depuis 1818 j'y suis naturalisé [] Depuis 1811, j'y suis marié avec une
Française (dlle ERARD) et domicilé [] Compositeur et Directeur de la musique particuliere, à la Cour de l'Empereur
des Français ! Directeur général, pendant quelquesannées, du théâtre de l'Impératrice (Opera-Italien) je
fus en 1816 nommé, par brevet de la main de S. M. Louis XVIII, compositeur dramatique ordinaire du Roi de France
! Ce Monarque me créa chevalier de la Légion d'honneur, après avoir assisté à une représentation de Fd Cortez, et
m'accorda une pension viagere sur la liste civile ». Avec la permission de Louis XVIII, Spontini accepta en 1820 « le
contrat que me fit offrir S. M. le Roi de Prusse, par lequel contrat j'ai le droit le plus étendu de passer en France une
très grande partie de chaque année ! » Spontini rappelle qu'il avait composé « seize ou dix-huit operas bouffons et
sérieux », représentés « sur les principaux théâtres d'Italie, depuis ma sortie du Conservatoire de Naples, ayant débuté
à Rome en 1797, jusqu'à mon arrivée à Paris, en 1803. Après avoir débuté ici par un opera-bouffon, en trois actes, sur le théatre Favart (La finta filosofa) je composai pour le théatre Feydeau, la petite maison, opera en 3 actes, Milton, et le Pot de fleurs. Je me sentis alors transporté à de plus hautes conceptions, et je me livrai entièrement au grand-opera,
à la tragédie lyrique, et je composai la Vestale, Fd Cortez, Pélage, Olimpie ! Actuellement, je possede en mon portefeuille
quattre grands operas nouveaux de differens genres grandioses, en trois actes chacun (fruit de mes constants
travaux en Prusse) que je destine à la France »
Ex 105
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue