• Adjugé 660 000 EUR
    IMPORTANT LUSTRE en bronze ciselé,
    doré et acier bleui à vingt-quatre lumières sur deux rangs, ...
  • Adjugé : 78.000 € 

    Chaise attribuée à Jacques Jean Baptiste Tilliard

     
  • Adjugé 50 000 EUR
    Pendule en bronze ciselé, doré et laqué,
    fleurs de porcelaine,
    le cadran et le mouvement signés Gudin le Jeune à Paris
  • Adjugé : 380.000 €

    Tapisserie
    Pays-Bas méridionaux, vers 1460-1470 
  • Adjugé : 100 000 €

    Important bureau cylindre en acajou et placage d’acajou par David Roentgen vers 1785
  • Résultat : 81 250 EUR frais compris
    Paul JOUVE (1880-1973)
    Marteau de porte "tête de panthère et cobra".
  • Adjugé 50 400 €
    Émile GALLÉ (1846-1904)
    Lampe Perce-Neige

Mobilier et Objets d'art

Passionnés par le patrimoine, l’art de vivre et l’histoire des grands artistes et artisans Français, nous faisons ce métier par et avec passion. Nous sommes toujours heureux de pouvoir faire progresser la recherche, ajouter un élément au corpus d’un artiste ou d’un artisan, compléter une collection publique ou privée au gré de nos découvertes chez chacun d’entre vous. Il y a encore beaucoup à découvrir en France et les greniers français ont toujours plein de choses à révéler. Nous pourrions écrire des pages sur ce qu’ils recelaient et qui ont pu retrouver les étages nobles voire les collections les plus prestigieuses après un sauvetage chez des restaurateurs.

Tel lustre croupissait dans une grange ouverte (825 000 €) voisine aujourd’hui avec une cheminée vouée à la benne (240 000 €), telle terre cuite anonyme et délaissée figure aujourd’hui comme modello original de Guillaume Coustou au musée du Louvre (262 500€)… tous les objets méritent une expertise minutieuse !

Nous organisons des ventes régulières, thématiques ou généralistes, notamment à l’hôtel Drouot et à Semur-en-Auxois, mais aussi partout en France. Les ventes de châteaux in situ constituent une des spécificités de notre maison. 

Passionnés par les sièges français, nous en avons fait une spécialité reconnue de la maison. De vente en ventes nous avons vu défiler des sièges aux estampilles et provenances prestigieuses et parfois royales. Certains sont visibles aujourd’hui à Versailles, comme la paire de tabourets provenant de la duchesse de Parme, ou bien, ces quatre sièges de Boulard encore dans leur état d’origine qui constituent de véritables exemples d’étude pour la fabrication et la conservation des plus belles productions du XVIIIe siècle Français.



 

Belles enchères