• Adjugé 35 000 EUR frais compris
    [HEURES MANUSCRITES].
    Heures de la Vierge selon l'usage romain.
    Manuscrit de la deuxième moitié du XVe siècle en un volume in- 12
    (115 x 163 mm),
  • Adjugé avec frais 20 160 EUR
    BLAEU (Willem & Jan).
    Tooneel der heerschappyen van zyne koninglyke hoogheid den hartog van Savoye,
    prins van Piemont, koning van Cyprus.
  • Adjugé 80 000 EUR
    Benjamin FRANKLIN (1706-1790)
    L.A.S., Londres 16 novembre 1772, au physicien Jean-Baptiste Le Roy; 4 pages in-fol.; en anglais
    Magnifique lettre, écrite peu après l'élection de Franklin
    à l'Académie des sciences (16 août 1772),

Livres et Manuscrits

Parfois, un livre coincé dans une bibliothèque sauve une toiture, une succession ou redonne le goût de la lecture.
Une grammaire grecque du XVe siècle dissimulée sous sa reliure en vélin (peau de chèvre un peu rustique) avait déjà donné le ton en 2001 en se vendant plus d’un million de francs.

Les bibliophiles n’ont pas toujours les mêmes attendus que les propriétaires. Ils regardent à peine la bonne littérature du XIXe siècle, bien reliée et si admirée dans la bibliothèque, mais vont s’attacher au livre indigeste qui de ce fait n’a jamais été ouvert et donc peu abimé et qui, pour leur plus grande excitation, recèle une illustration de trop ou un envoi au grand Homme.

La surprise est venue ailleurs, lors de la vente de la bibliothèque du château d’Escorpain, propriété des célèbres éditeurs Firmin Didot, c’est le mobilier provenant du prince Demidoff dans sa villa de San Donato qui s’est distingué à 184 000 €.

La passion bibliophile a aussi pu être celle d’un ancêtre, il s’agit alors de conserver la bibliothèque dans son ensemble ou de la vendre entièrement. Gardez-vous bien des marchands peu scrupuleux ou des « experts » félons qui, prélevant quelques livres, retirent le sel de l’ensemble et empêchent les héritiers de créer l’évènement à la mémoire de ce grand-père cultivé.

Dans le domaine des autographes, nous avons eu la chance de disperser la correspondance croisée d’Auguste Rodin, Camille Claudel et de Maurice Fenaille (son principal mécène), ou encore les lettres du général Bertrand, le plus fidèle des compagnons de l’Empereur qui lui glissa à Sainte Hélène un minuscule message clandestin signé Napoleone, véritable relique de ses derniers instants vendu 15000 € (soit un record au cm2). A moins que ce ne soit le message de Sainte Bernadette, de la collection Reiset, « Venez boire à cette Fontaine et vous y laver » : 35 x 45 mm pour 12 000 € !

Dans les archives du comte Frémy, les lettres collectionnées ont recelé quelques pépites comme celle écrite par Benjamin Franklin sur l’électricité et le paratonnerre vendue 100 000 €… foudroyant !



 
Trier par années 2020 - 2019 - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007

Belles adjudications